Préparer sa retraite, pourquoi ?

Le système français de retraite est fondé sur le principe de la répartition. Il repose sur un principe de solidarité entre les générations puisque les pensions de retraite versées au cours d’une année sont financées par les cotisations payées la même année par les actifs.


La plupart des États européens ont des régimes de retraite qui mêlent capitalisation et répartition. La France, à ce titre, apparaît comme une exception car elle a adopté depuis la fin de la 2ème Guerre Mondiale, un régime basé sur le mécanisme de la répartition uniquement.



Le système par répartition et ses limites


Un système de retraite par répartition est étroitement lié à 2 facteurs :

  1. la conjoncture économique, car il repose sur les actifs et donc sur l‘état du marché du travail,

  2. la conjoncture démographique, car il repose sur un rapport entre actifs et non actifs donc par définition sur un rapport entre population jeune en âge de travailler et population âgée.

La conjoncture démographique entraîne aujourd’hui des difficultés dans le financement des régimes de retraite. Population vieillissante et allongement de la durée de vie ont un impact important sur le ratio actifs/cotisants.



Source - Conseil d'Orientation des retraites

Ce déséquilibre mène inévitablement à creuser le déficit du financement des retraites. Le gouvernement devra alors prendre des mesures, qui ne feront plaisir à personne.


Source - Conseil d'orientation des retraites

Quelles solutions ?


  1. Attendre et espérer que le gouvernement entame une nouvelle réforme... Entre vous et moi, peu importe la réforme, cela ne permettra pas de rétablir l'équilibre du système par répartition.

  2. Attendre l'âge de la retraite avec le système actuel... D'après les prévisions, un jeune actif qui a aujourd'hui 30 ans, percevra 40% de son dernier salaire à la retraite !

  3. Prendre des actions au plus tôt afin de préparer sa retraite par capitalisation. Les autres pays européens le font déjà depuis des décennies, les français doivent s'y mettre afin de maintenir un niveau de vie convenable lors du départ à la retraite.

Vous l'aurez compris, je suis plutôt partisan de la 3ème solution. De nombreuses solutions existent (PERP, PERCO, investissement locatif, assurance-vie, PEA...), encore faut-il prendre le temps d'y réfléchir.

Un besoin, une information ? Contactez-moi

Cabinet basé à Pau (64)

Un accompagnement sur-mesure où que vous soyez

06 74 55 21 95

© 2020 par Jean-Romain Péboscq | Mentions légales